AUDIT DES PÊCHES 2019


L’Audit des pêches 2019  d’Oceana Canada dresse un portrait de l’état actuel des stocks de poissons et évalue les progrès du gouvernement canadien dans l’atteinte de ses engagements en matière de politique et de gestion. La dernière édition de l’Audit des pêches révèle que Pêches et Océans Canada (MPO) n’a pas mis en œuvre plusieurs moyens reconnus pour rétablir les populations de poissons épuisées. Par ailleurs, le rapport indique aussi que :

• À peine 29 % des stocks de poissons canadiens peuvent être considérés comme en santé, comparativement à un peu plus de 34 % en 2017 ; 
• Le nombre de stocks considérés comme gravement épuisés a augmenté, de 13 % en 2017 à 17 % aujourd’hui. Le gouvernement doit agir immédiatement afin de rétablir ces stocks ; 
• Plus de crustacés sont entrés dans la zone critique en 2019, ce qui s’avère particulièrement inquiétant, car la valeur de l’industrie canadienne des produits de la mer dépend fortement des crustacés.  
• Seulement 18 % des populations de poissons épuisées au Canada ont un plan de rétablissement en place pour les ramener à la zone saine. 
• Le Canada doit mettre en œuvre sa Politique nationale de surveillance des prises tant attendue, et s’assurer que toutes les pêches commerciales ont un niveau adéquat de surveillance et des estimations précises des poissons capturés. 


APPRENEZ-EN PLUS À PROPOS DES PÊCHES CANADIENNES AU FISHERYAUDIT.CA

 

Victoire ! Le Canada bénéficie maintenant d’une Loi sur les pêches moderne, donnant force de loi au rétablissement des populations de poissons. 

Oceana Canada travaille à rebâtir l’abondance des pêches canadiennes. Dans les années 1950, le Canada était le 7e plus grand producteur d’espèces sauvages de poisson. Aujourd’hui, nous sommes situés au 21e rang. Cependant, en implantant certains principes de gestion des pêches éprouvés à l’échelle internationale, nous pourrions reconstituer nos populations de poissons en péril. 

Afin d’atteindre cet objectif, Oceana Canada a lancé plusieurs campagnes qui identifient les problématiques importantes empêchant le rétablissement des pêches, en ciblant celles qui ont le meilleur potentiel pour rétablir les populations de poissons épuisées en l’espace d’une vie.

UN OCÉAN DE POSSIBILITÉS : LES AVANTAGES ÉCONOMIQUES À RÉTABLIR LA MORUE DU NORD

Une étude mandatée par Oceana Canada et intitulée « Oceans of Opportunity: The economic case for rebuilding northern cod » a révélé qu’une pêche à la morue saine pourrait soutenir 16 fois plus d’emplois et générer une valeur économique cinq fois plus grande qu’aujourd’hui. Avec une faible pression provenant de la pêche et des conditions environnementales favorables, cette pêche pourrait être rétablie en 11 ans à peine, soutenir 26 000 emplois et augmenter sa valeur jusqu’à 233 millions en dollars d’aujourd’hui. Cette étude a démontré que le potentiel à long terme de cette pêche dépasse largement les résultats limités que nous en tirons maintenant. Heureusement, la morue du Nord présente un immense potentiel de rétablissement jusqu’à un niveau sain, pour mieux soutenir une pêche durable et lucrative.  

Oceana Canada demande à Pêches et Océans Canada d’établir un quota et de mettre en œuvre un plan de rétablissement qui favorisera la régénération de la population, per,mettant ainsi à cette pêche d’atteindre son plein potentiel. 

Lisez le rapport « Oceans of Opportunity: The economic case for rebuilding northern cod » ici  (en anglais seulement)