AJOUTEZ VOTRE NOM POUR PROTÉGER LES BALEINES NOIRES DE L’ATLANTIQUE NORD >>

 

Les baleines noires de l’Atlantique Nord se trouvent au bord de l’extinction. Au moins 32 baleines ont été tuées entre 2017 et 2019, dont 21 en eaux canadiennes. Aujourd’hui, il ne reste plus qu’environ 360 baleines noires, dont moins de 100 femelles.

Les plus grandes menaces envers les baleines noires peuvent être évitées : les collisions avec les navires et les empêtrements dans les engins de pêche.   

Il est pratiquement impossible pour les navires rapides d’éviter les collisions avec les baleines noires, qui nagent lentement. Une collision peut entraîner plusieurs blessures, de douloureuses coupures causées par les hélices jusqu’à la mort. Des études ont démontré que les femelles gestantes et les mères avec leurs veaux sont plus susceptibles de subir des collisions avec les navires, car elles passent plus de temps à la surface pour se reposer et nourrir leurs petits.

Du 28 avril au 15 juin, et du 1er octobre au 15 novembre 2020, deux tiers des transits de navires ont dépassé le ralentissement volontaire de 10 nœuds, établi pour protéger les baleines noires dans le détroit de Cabot. Plus de 40 % ont dépassé 12 noeuds, ce qui accroît fortement le risque de blessures potentiellement mortelles pour une baleine noire.

Surveillez vous-même les navires avec Ship Speed Watch, un outil novateur qui permet de voir en temps quasi réel la vitesse et la position des navires dans le détroit de Cabot. En savoir plus sur notre enquête sur la vitesse des navires et passer à l’action >>

Par ailleurs, une véritable jungle d’environ un million de cordes de pêche entrave les routes migratoires et les aires d’alimentation de la baleine noire au Canada et aux États-Unis. Ces cordes s’enroulent autour de la gueule, des nageoires, de la queue et du corps des baleines, pouvant causer des infections mortelles ; ou empêcher la baleine de se nourrir adéquatement, ce qui peut les faire mourir de faim. D’autres menaces émergentes telles que les projections d’air comprimé pour prospection sismique, un procédé utilisé pour la recherche de gaz et de pétrole sous le plancher océanique, exposent les baleines noires à de plus grands risques.

Nous devons protéger les baleines noires afin d’empêcher leur extinction. La campagne menée par Oceana vise à réduire la quantité de lignes de pêche verticales dans l’eau, et à rendre obligatoire le ralentissement des navires.

Cliquez ici pour lire la rapport Au bord de l’extinction : Protéger les baleines noires de l’Atlantique Nord >>