PASSEZ À L’ACTION

right whaleright whale

 

 

 

 

La baleine noire de l’Atlantique Nord est l’une des grandes espèces de baleines les plus menacées de la planète. Entre 2019 et 2019, 28 baleines ont été tuées ; soit sept pour cent de la population entière. Les chercheurs estiment qu’un seul décès de baleine noire par cause humaine par année menace leurs chances de se rétablir. La chasse à la baleine a décimé la population de baleines noires dans l’Atlantique Nord, menant l’espèce au bord de la disparition jusqu’à ce que leur chasse soit bannie en 1935. La baleine noire se trouve souvent près du rivage, nage lentement et a tendance à flotter une fois tuée ; ces caractéristiques en font la baleine idéale pour la chasse, d’où son nom anglais « right whale » (la « bonne » baleine). Cette espèce se retrouve encore une fois au bord de l’extinction, principalement en raison de menaces provenant du transport maritime et de la pêche commerciale. À leur vitesse de croisière habituelle, les navires ne peuvent manœuvrer pour éviter les baleines sur leur chemin ; ces dernières courent alors un grand risque de collision, ce qui peut entraîner des traumatismes mortels ou des blessures au contact avec les hélices. De plus, une véritable jungle d’environ un million de cordes de pêche entrave les routes migratoires et les aires d’alimentation de la baleine noire au Canada et aux États-Unis. Ces cordes s’enroulent autour de la gueule, des nageoires, de la queue et du corps des baleines, causant des blessures et des infections potentiellement mortelles. D’autres menaces émergentes telles que les projections d’air comprimé à des fins de prospection sismique, un procédé utilisé pour la recherche de gaz et de pétrole sous le plancher océanique qui crée l’un des bruits d’origine humaine les plus élevés dans l’océan, exposent les baleines noires à de plus grands risques.

Aujourd’hui, il ne reste plus qu’environ 400 baleines noires de l’Atlantique Nord, dont moins de 100 femelles reproductrices. Nous devons protéger cette espèce contre les empêtrements dans les engins de pêche et les collisions avec les navires afin d’empêcher leur extinction. La campagne menée par Oceana vise à réduire la quantité de lignes de pêche verticales dans l’eau, et à rendre obligatoire le ralentissement des navires. Cliquez ici pour lire les rapports No Time to Lose : Last Chance for Survival for North Atlantic Right Whales (en anglais seulement) et Les 400 dernières : stratégies pour sauver les baleines noires de l’Atlantique Nord au Canada.