FRAUDE DESPRODUITS DE LA MER RÉSULTATS DES TESTS 2021 | Oceana Canada

Le Canada est encore aux prises avec de la fraude.

Au printemps 2021, Oceana Canada a mené de nouveaux tests d'ADN et a constaté que le problème de fraude reste important : 46 % des échantillons de poissons et fruits de mer testés étaient mal identifiés. Il s'agit d'un seul point de pourcentage de moins que le taux d'identification trompeuse de 47 % constaté parmi 472 échantillons testés par Oceana Canada entre 2017 et 2019. Sans action concrète, le Canada restera encore loin derrière les autres pays qui combattent cette fraude.

En 2019, le gouvernement canadien s'est engagé à implanter un système de traçabilité des produits de la mer du navire à l'assiette ; mais près de deux ans plus tard, il n'a toujours pas présenté de plan, ni d'échéancier pour y parvenir.

La chaîne d'approvisionnement des produits de la mer au Canada demeure opaque, avec de faibles normes de traçabilité. En respectant son engagement, le gouvernement peut empêcher le poisson illégal d'entrer dans le marché canadien et protéger notre santé, nos océans, nos portefeuilles et notre industrie des produits de la mer.

Les Canadiens méritent d’être sûrs que leurs produits de la mer sont sécuritaires, identifiés honnêtement et capturés légalement. 

Télécharger le rapport