Les populations Canadiennes de poisson en déclin continu | Oceana Canada

Les populations Canadiennes de poisson en déclin continu



2020-11-17

HALIFAX, N-É —Oceana Canada publie aujourd’hui la quatrième édition annuelle de son Audit des pêches, qui démontre le déclin continu des pêches canadiennes depuis le premier rapport en 2017 ; ainsi, à peine 26,5 de nos stocks sont désormais considérés comme en santé. Le nombre de populations en santé a diminué de près de huit pour cent entre 2017 et 2020, malgré des investissements importants dans la science, la surveillance des pêches et la gestion par le gouvernement canadien, incluant une Loi sur les pêches modernisée. Pour aggraver les choses, aucun plan de reconstruction complet ou significatif, des conditions préalables essentielles à la reconstitution des populations effondrées, n’a été publié en 2020 ; et Pêches et Océans Canada n’a réalisé que 14 % de ses priorités annoncées. 
 
« Un fossé alarmant se creuse entre les engagements du gouvernement et ses mesures. Ces dernières années, le gouvernement fédéral a effectué des investissements encourageants dans les sciences et la gestion de la pêche. Malheureusement, cela ne s’est pas encore traduit par des actions sur l’eau. À ce rythme, il faudra 37 ans avant que toutes les populations gravement épuisées aient un plan pour les ramener à un niveau sain », déclare Josh Laughren, directeur exécutif d’Oceana Canada. « Les Canadiens et nos communautés côtières méritent une pêche bien gérée pour assurer l’avenir de leurs moyens de subsistance et pour la sécurité alimentaire. » 
 
Une diminution inquiétante a aussi été constatée pour les crustacés tels que les crevettes et les crabes, ainsi que les petits poissons-fourrage tels que le capelan, le hareng et le maquereau, qui sont des proies pour de nombreux poissons d’importance commerciale dont la morue et le thon. Les crustacés constituent le pilier économique des pêches canadiennes et les poissons-fourrage sont essentiels à la santé des écosystèmes marins. 
 
« Des populations de poissons en bonne santé sont essentielles à la santé des écosystèmes et des communautés côtières. Nos océans sont confrontés à des menaces et une incertitude croissantes, ce qui menace la vie marine dont nous dépendons tous », affirme Dr Robert Rangeley, directeur des sciences pour Oceana Canada. « L’enjeu est considérable ; et le gouvernement doit agir de toute urgence pour gérer nos océans et nos pêches de manière durable. Nous pouvons rebâtir les populations afin de créer de meilleures opportunités pour les communautés côtières et rendre l’industrie canadienne des produits de la mer plus résiliente face aux menaces comme les changements climatiques. Alors que nous cherchons à reconstruire notre économie après la pandémie, nous devons saisir l’occasion offerte par l’économie océanique. »
 
« Le Canada a l’occasion de réfléchir à l’avenir que nous voulons, et celui dont nous avons besoin, alors que nous traçons la voie de la reprise pour notre pays riche en ressources. Ne pas agir maintenant risquerait de gaspiller les centaines de millions de dollars récemment investis par le gouvernement fédéral afin d’améliorer la gestion des pêches. Cela signifierait aussi que nous pourrions perdre l’énorme potentiel à long terme de l’économie bleue d’origine - le poisson sauvage - pour soutenir notre planète, » affirme le Dr Rangeley.  
 
Pour l’année à venir, Oceana Canada exhorte Pêches et Océans Canada à combler ses lacunes les plus urgentes, notamment :
  • Compléter la réglementation pour mettre en œuvre les dispositions de la Loi sur les pêches, en dressant notamment une liste de tous les principaux stocks en zone critique qui nécessitent des plans de rétablissement ;
  • Corriger les divergences dans la surveillance des prises en mettant en œuvre la Politique de surveillance des pêches présentée en novembre 2019 ; 
  • Développer et exécuter des plans de rétablissement de qualité incluant objectifs et échéanciers pour ramener les stocks en zone saine, tel que précisé dans les plans de travail pour 2020-2021.  

Pour plus d’informations et pour signer la pétition d’Oceana Canada demandant le rétablissement des populations de poissons, visitez FisheryAudit.ca/fr.

Contacts: Tammy Thorne, Oceana Canada, tthorne@oceana.ca, 437-247-0954 et Kathleen Munro, Pilot PMR, kathleen.munro@pilotpmr.com, 902-789-3165. Documents pour les médias disponibles ici.

Établie en 2015, Oceana Canada est une organisation caritative indépendante qui fait partie de la plus grande organisation internationale vouée exclusivement à la conservation des océans. Les efforts de sensibilisation d’Oceana Canada ont notamment contribué à mettre fin au commerce des nageoires de requins, faire du rétablissement des populations de poissons épuisées une obligation légale, améliorer la façon dont les pêches sont gérées, et protéger les habitats marins. Nous travaillons avec la société civile, les universitaires, les pêcheurs, les populations autochtones et le gouvernement fédéral afin d’aider les océans canadiens à retrouver leur santé et leur abondance d’autrefois. En assurant la restauration des océans canadiens, nous fortifierons nos communautés, profiterons de plus grands avantages sur les plans économique et alimentaire, et protégerons notre avenir.