Arrêtons la fraude des fruits de mer

Le Canada est encore aux prises avec de la fraude

La fraude et l’étiquetage trompeur des produits de la mer ont été détectés dans 46 % des échantillons testés à travers le Canada

SHARE TO SHOW YOUR SUPPORT:

La campagne

La fraude des produits de la mer nuit à notre santé, nos portefeuilles et nos océans. Pour combattre ce problème, le Canada doit mettre en œuvre une traçabilité complète de l’approvisionnement, du navire jusqu’à l’assiette. C’est la seule façon de nous assurer que tous les produits de la mer vendus au Canada sont sécuritaires, étiquetés honnêtement et capturés légalement.

Passez à l’action dès maintenant. Mettons fin à la fraude ! #STOPSEAFOODFRAUD

 

La fraude des produits de la mer comprend toute activité permettant la fausse représentation d’un produit de la mer vendu. Elle affecte la santé publique et la sûreté alimentaire. Elle trompe les consommateurs et nuit aux pêcheurs et aux entreprises de produits de la mer honnêtes et respectueux de la loi ; elle compromet la durabilité environnementale et économique des populations de poissons sauvages ; et masque même les violations des droits de l’homme dans le monde en créant un marché pour le poisson pêché illégalement.

Au printemps 2021, Oceana Canada a mené de nouveaux tests d’ADN pour son enquête sur la fraude des produits de la mer et a constaté que le problème reste important : 46 % des échantillons provenant de Toronto, Ottawa, Montréal et Halifax étaient mal identifiés. Il s’agit d’un seul point de pourcentage de moins que le taux d’identification trompeuse de 47 % constaté parmi 472 échantillons testés par Oceana Canada entre 2017 et 2019 ; cela correspond à des études antérieures menées au Canada et dans le monde. Lisez le dernier rapport ici.

Les Canadiens soutiennent largement la traçabilité des produits de la mer et veulent que le gouvernement intervienne. 87 % sont préoccupés par l’achat de produits de la mer mal identifiés, contre 76 % en 2020 ; et 86 % sont préoccupés par l’incapacité du gouvernement à lutter contre l’identification trompeuse des produits de la mer et la pêche illégale au Canada.

La fraude des produits de la mer nuit à notre santé, nos portefeuilles et nos océans.

 

 
En 2019, le gouvernement canadien s’est engagé à implanter un système de traçabilité des produits de la mer du navire à l’assiette ; mais près de deux ans plus tard, il n’a toujours pas présenté de plan, ni d’échéancier pour y parvenir.

La chaîne d’approvisionnement des produits de la mer au Canada demeure opaque, avec de faibles normes de traçabilité. En respectant ses engagements, le gouvernement peut empêcher le poisson illégal d’entrer dans le marché canadien et protéger notre santé, nos océans, nos portefeuilles et notre industrie des produits de la mer.

Les Canadiens méritent d’être sûrs que leurs produits de la mer sont sécuritaires, identifiés honnêtement et capturés légalement.

Prendre des mesures

LES PRODUITS DE LA MER CONSOMMÉS PAR LES CANADIENS DEVRAIENT ÊTRE SÉCURITAIRES, CAPTURÉS LÉGALEMENT ET ÉTIQUETÉS HONNÊTEMENT.

Il est temps de mettre fin à la fraude des fruits de mer afin que nous puissions profiter en toute confiance d’aliments de la mer sécuritaires, étiquetés honnêtement et capturés légalement.

Nouvelles & Reportages

Oceana dans les nouvelles