Toronto | Oceana Canada

Seafood Fraud and Mislabelling Across Canada

Seafood Fraud and Mislabelling Across Canada

La Fraude Des Fruits De Mer et L'étiquetage Trompeur au Canada

Toronto

Toronto
Toronto MAL IDENTIFIÉS
Toronto MAL IDENTIFIÉS

Près de 60 pour cent des échantillons recueillis à Toronto, soit 57 sur 96, étaient mal identifiés. Parmi ces échantillons, 73 pour cent (41 échantillons sur 57) étaient des espèces de moindre valeur que celle indiquée sur l’étiquette ou au menu. Par exemple, du saumon de l’Atlantique vendu sous le nom de saumon de la Colombie-Britannique et saumon Chinook; de l’aiglefin au lieu de du Pacifique; et du flétan au lieu de morue charbonnière.

58 pour cent de ces substitutions (33 échantillons sur 57) entraînaient aussi des risques pour la santé, notamment : de la barbue d’Asie vendue sous le nom de mérou ou sole; du tilapia au lieu de vivaneau rouge; et de l’escolar vendu sous le nom de stromaté ou de thon blanc.

Du poison potentiel

Tous les échantillons de vivaneau (14) qu’Oceana Canada a recueilli à Toronto étaient mal identifiés. L’un des échantillons de « vivaneau rouge » était en fait du vivaneau à deux taches, une espèce dont la vente a été restreinte ou même bannie à certains endroits, car elle a la réputation de causer un empoisonnement potentiel à la ciguatera.18

DE L'ÉTIQUETAGE TROMPEUR A ÉTÉ DÉTECTÉ DANS 30 DES 32 RESTAURANTS ET SIX DES 11 DÉTAILLANTS.

Sign the Petition
Signer la pétition